Les savons naturels

No Comments

Passons en revue les savons naturels les plus répandus et regardons quelles sont leurs spécificités; le savon d’Alep qui est peut-être le plus ancien, le célèbre savon de Marseille, réputé pour ses aspects hygiéniques et son odeur fraîche, le savon noir du Maghreb, les savons de Provence et la saponaire officinale, on ne peut plus naturelle car tirée directement d’une plante.

Le savon d’Alep

Le savon d’Alep est certainement l’un de plus vieux savon naturel au monde. L’alliance de l’huile d’olive et de l’huile de baies de laurier donne au savon d’Alep des propriétés antiseptiques reconnues.

De plus en plus de dermatologue recommandent à leurs patients, en complément du traitement, d’utiliser du savon d’Alep pour leur toilette. Celui-ci aurait des vertus apaisantes sur les peaux irrités. Sa forte teneur en huile d’olive et huile de baies de laurier, lui donne un fort pouvoir nourrissant pour la peau. C’est donc un produit hypoallergénique naturel.

En effet, l’authentique savon d’Alep ne comporte aucun adjuvant, conservateur ou parfum. Comme chaque savon végétal, il ne comporte pas de graisses animales ni minérales. Les savons contenant des graisse animales ayant tendance à boucher les ports de la peau, le savon d’Alep garde lui toutes ces propriétés lavantes.

Le savon de Marseille

Comme son ancêtre le savon d’Alep, le savon de Marseille véritable est hypoallergénique et ne contient pas d’adjuvant, parfums et autres conservateurs. Suivant son pourcentage de graisse végétales, il a de très bonnes propriétés hydratantes.

Le savon de Marseille a gardé une image positive à travers le temps. Il évoque propreté et simplicité au naturel. On le retrouve dans les anciennes recettes de grands-mères comme, détachant, dentifrice et répulsif contre les mites.

Jusqu’en 1830, le savon de Marseille n’est fabriqué qu’avec de l’huile d’olive, de la soude et de l’eau, l’huile des oliviers de Provence et la soude de Camargue. Mais après cette date, pour des raison d’économies et de rendement, il devient un savon dit de «mélange». L’huile d’olive devenant plus rare et donc plus chère, les maîtres savonniers marseillais ont modifié la recette d’origine. D’autres huiles entrent aujourd’hui dans sa préparation, l’huile d’arachide, de palme, de palmiste et coprah. C’est la proportion du mélange de ces huiles qui va définir la couleur du savon de Marseille.

L’appellation «savon de Marseille» n’a malheureusement pas été protégée. Tout le monde peut fabriquer du savon de Marseille, et ceci dans n’importe quel endroit du monde et avec des recettes diverses.

Le savon noir

Le savon noir lui aussi aurait pour ancêtre le savon d’Alep. Mais se sont les peuples du Maghreb, et plus particulièrement les marocains, qui vont en établir la recette. On retrouve dans sa composition de l’huile d’olive, des olive noires broyées, du sel et de la potasse.

Savon à pâte molle de couleur sombre. Il est utilisé comme exfoliant naturel pour le gommage de peau. Utilisé de préférence sur peaux chaudes dans les hammams, ces propriété exfoliantes permettent au savon Noir de réaliser un nettoyage en profondeur. La peau étant bien humidifiée, on applique la pâte de savon Noir sur tout le corps en laissant agir quelques minutes. Après rinçage du savon Noir, à l’aide d’un gant de crin ou un gant kessa on frotte en formant des cercles. Cette technique va permettre de décoller les peaux mortes et ainsi de revivifier l’épiderme.

Le savon de Provence

Le savon de Provence a puisé ses origines au travers de l’histoire du savon de Marseille. On le trouve sous différentes formes et étonnantes recettes. Souvent mélangé à des huiles essentiels aux senteurs diverses.

On ne peut présenter le savon naturel de Provence sans parler de l’huile essentielle de lavande. L’huile essentielle de lavande est utilisée pour parfumer le savon de Provence, mais aussi pour son action antiseptique et bactéricide. Elle aurait aussi des vertus apaisante et diminuerait l’anxiété.

Le produit des ruches s’invite aussi dans les différentes recettes du savon de Provence. Le miel, la gelée royale au encore la propolis, associés à l’huile d’olive apportent un soin naturel aux qualités nutritives et cicatrisantes.

Saponaire officinale

la Saponaire officinale est le nom d’une plante herbacée (tiges tendres). Appelée aussi savonnaire, savonnière, herbe à savon ou encore savon des fossés, elle était utilisée avant le XVIIIIème siècle en Europe. Cette plante a un pouvoir détergent comme le savon.

C’est de la saponine que cette plante tire son pouvoir détergent. En effet, les propriétés tensioactives de la saponine lui donne la capacité d’éliminer les salissures. Les racines nettoyées et séchées, entrent dans la confection d’une poudre qui permet le lavage des mains. Détergent peu agressif, en décoction avec de l’eau la Saponaire officinale permet de nettoyer les laines et autres dentelles pâles.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>