Comment fabriquer un savon naturel bio maison?

No Comments

Nous allons maintenant voir une recette simple pour faire votre savon naturel maison. Dans la composition d’un savon naturel ou savon bio, on ne devra trouver aucun élément de synthèse. C’est bien-sûr ce qui fait la particularité du savon biologique. On préférera utiliser des huiles végétales issues d’une première pression à froid, de la soude naturelle ou de la potasse. Il faut aussi une eau qui soit la moins dure possible. Ces quelques ingrédients et notre recette devraient nous permettre d’obtenir un savon naturel de grande qualité. La concentration en huile végétale va nous indiquer le mode d’utilisation futur du savon. Un excès d’huile va nous permettre de fabriquer un savon naturel à la glycérine.

Choix de la technique de fabrication du savon naturel

La saponification à froid reste la méthode la moins gourmande en énergie pour fabriquer le savon naturel. Elle est aussi la plus simple à mettre en oeuvre. Quelques récipients et de quoi mélanger la préparation et nous voilà transformé en maître savonnier. Cependant l’usage de la soude nous impose de prendre quelques précautions. Des lunettes de protection, des gants de protection chimique, un masque et un plan de travail assez grand sont le minimum souhaité avant de se mettre au travail. Mais attention! Pensez à bien ventiler la pièce ou vous allez travailler. La soude caustique est irritante et corrosive pour la peau, les yeux, les voies respiratoires et digestives. En cas de contact avec la peau, utilisez du vinaigre sur la zone touchée pour stopper la réaction corrosive. il faut en suite rincer à l’eau abondamment (15 à 20 minutes). En cas de contact avec les yeux il faut rincer abondamment pendant au moins 20 minutes sous l’eau courante.
En cas d’ingestion, ne pas faire vomir, appelez les secours ou un centre anti-poison le plus rapidement possible.

Les différentes étapes de la fabrication

savon naturel, savon de marseille, savon d'Alep

Le choix du matériel

L’utilisation de récipients en pyrex est recommandé pour ce genre de préparation. Car le processus de saponification à froid, malgré son nom, dégage une forte chaleur à ses débuts.
Il vous faut:

  • – trois bols à mélanger pyrex 0.5l, 2.0l, 3.0l ou autres tailles. Ou en plastique résistant à la chaleur.
  • – un fouet en inox ou un mixeur plongeant
  • – un moule en silicone
  • – une balance au gramme près
  • – une Marise
  • – du film alimentaire
  • – du vinaigre en cas de projections
  • – eau filtrée ou distillée
  • – gants
  • – masque
  • – blouse ou autres vêtements en coton
  • – lunettes de protection
  • – lyre à foie gras ou à fromage pour faire de belles tranches de savon

La pesée

Étape très importante de la fabrication, la pesée de tous les ingrédients. Pour produire un savon surgras à 5% nous allons utiliser un tableau de saponification. Celui-ci fera l’affaire. N’hésitez pas à lire les indications sous le tableau pour tester vos propres recettes. Nous utiliserons seulement trois ingrédients pour cette recette «au naturel» :

  • Eau : 165.5g
  • Soude caustique NaOH (hydroxyde de sodium) : 64.3g
  • Huile d’olive première pression à froid : 500g

Les mélanges

Soude dans l’eau = Lessive

Tout d’abord, verser la soude dans l’eau et non l’inverse sous peine de fortes projections ! Versez de petites quantités de soude tout en mélangeant doucement. À ce stade, il y aura des émanations de vapeur ne les respirez surtout pas. On assiste aussi à un dégagement de chaleur. Lorsque toute la soude est diluée votre «lessive» est prête. Laissez refroidir un moment.

Lessive dans corps gras = réaction de saponification

Lorsque votre «lessive» est à température ambiante, commencez à la verser dans l’huile d’olive. Pensez toujours à verser la lessive dans le corps gras et non l’inverse. La réaction de saponification se produit. Le mélange change de consistance. Mélangez avec le fouet ou le mixer plongeant jusqu’à l’obtention d’une pâte. Sur la pâte obtenue on doit pouvoir dessiner une trace avec le fouet ou le mixer, et celle-ci doit restée visible. Sinon continuez à mixer ou mélanger.

Moulage

Lorsque vous avez atteint la bonne consistance pour votre pâte, versez la dans un moule et utilisez la marise pour récolter toute la pâte.

Le moulage va donner de la forme à votre pâte de savon. Vous pouvez utiliser toutes sorte de moules tant que vous pensez à déposer du papier sulfurisé sur les bords et au fond du moule. Préférez des moules en silicone qui vous éviteront d’utiliser du papier sulfurisé.Vu que ces moules sont souples, vous aurez aussi moins de difficulté pour démouler votre préparation.

Enroulez le dessus de votre moule avec du film alimentaire, pour empêcher la formation de dépôts (cendres).

Temps de repos

La réaction de saponification va continuer à faible température. Au cours de la phase de repos, la pâte de savon durcit et devient plus ferme, elle se stabilise. La chaleur permet de poursuivre plus rapidement le processus de saponification. Préférez donc stocker vos moules dans un endroit conservant la chaleur pour finaliser ce processus, dans un four ou alors une glacière, plus simplement un placard.

Laissez reposer au minimum 24 heures. Tout dépend de la chaleur que la pâte aura conservée pour finir sa transformation.

Démoulage et coupe

Le démoulage et la coupe sont une phase délicate. Il faut bien penser à mettre vos gants avant de démouler, car à ce stade, il reste encore de la soude non transformée dans la préparation. Jugez de la dureté de votre savon, s’il est trop mou, patientez encore un peu avant de démouler.

Une fois démoulé utilisez une lyre à fromage, ou tout autres objets fin et tranchants. Coupez en choisissant la largeur des tranches qui vous convient le mieux en thermes d’ergonomie.

La cure

Étape cruciale dans la préparation du savon, la cure finalise le processus de saponification. Vos pavés de savon vont devoir reposer et sécher dans un endroit sombre et ventilé.

Pendant quatre semaines, le reste de soude va lentement utiliser toute l’huile avec laquelle elle peut réagir et ainsi se terminera la saponification. L’excédant d’huile d’olive non saponifié conférera au savon de plus grandes propriétés hydratantes. On lui donnera le nom de surgras, du fait qu’il comporte le l’huile en excès.

Conservation du savon naturel

Après leur cure, si vous n’utilisez pas tous vos savons naturels, vous pouvez les stocker dans un endroit frais et sec comme une armoire à linge ou des tiroirs. Ainsi vos savons parfumeront vos vêtements et seront bien conservés.

Après chaque utilisation dans le bain au la douche, préférez poser vos savons sur un porte-savon. Et si vous l’emporter en voyage, mieux vaut lui trouver une boite à savon dans laquelle il pourra de nouveau sécher.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>