Provenance du miel

No Comments

Provenance du miel ou comment s’y retrouver

Difficile de connaître la provenance du miel lorsqu’on lit une étiquette. En effet, vous trouverez rarement l’origine du pays producteur, sauf bien sûr lorsqu’il est récolté en France. Tout au plus les mentions :

  • Origine France
  • Récolté en France
  • Mélange de miels originaires de la CE
  • Mélange de miels non originaires de la CE
  • Mélange de miels originaires et non originaires de la CE

Voila qui peut en laisser plus d’un perplexe. Évidemment le miel non produit en France a bien une origine, mais la réglementation en vigueur n’impose comme contrainte d’étiquetage que celles citées précédemment.

Selon le ministère de l’agriculture nous en dégustons 40.000 tonnes par ans, soit environ 600g par personnes. Certainement le miel le plus contrôlé au monde, le miel français jouit d’une très bonne réputation autant au niveau international qu’au niveau national.
Cependant la provenance des importations de miel en France est devenue problématique. Mise en cause, la chute de la production de miel durant la dernière décennie, celle-ci ayant été divisée par deux (la récolte passant 33.000 tonnes en 1995 à 16.000 en 2013). Aujourd’hui les apiculteurs français ne sont plus en mesure de répondre à la demande. Il devient de plus en plus difficile de trouver du miel de France, du coup la France augmente ses importations.

De-là, une nouvelle problématique apparaît : la qualité du miel importé.
60% c’est le pourcentage des importations pour combler la demande de miel en France. Qui dit importation dit difficulté de contrôles, effectivement, malgré tous
les efforts déployés, 10% du miel contrôlé par le Centre d’études techniques apicoles de Moselle (Cetam) est frauduleux.

D’où importons nous le miel manquant ?

La chine est le plus grand producteur et exportateur de miel par ans. Soit 24% de la production mondiale en 2012. L’Argentine et le Mexique sont les plus gros exportateurs du continent Américain. L’Espagne, l’Allemagne et l’Italie, la Gréce, la Hongrie se partagent la production Européenne. Sans oublier les régions de l’Europe l’Est comme l’Ukraine ou le Caucase

L’Union Européenne exporte 27.7% de sa production et importe 36% de sa consommation, provenant principalement de Chine et du Mexique.
L’UE représente 20-25% de la consommation mondiale.

Alors, quel miel choisir ?

Pour atteindre notre objectif, à savoir : manger du « bon miel », ou un miel comportant toutes ses qualités nutritives et organoleptiques, commençons par expliquer se qui se cache derrière cet étiquetage.

Miel « Origine France »

Ce miel vient « peut être » bien de France. Mais il est souvent mélangé avec d’autres miels venant de différents terroirs. Ces miels ne sont pas forcément récoltés par un même apiculteur, on devrait parler plutôt de conditionneurs qui gère la partie commerciale. Le mélange de ces miels est dosés pour donner un goût identique au miel tout au long de l’année. Nous privant ainsi de saveurs qui font le charme du miel de saisons.

Miel récolté en France

Pour la mention « miel récolté en France » on gagne un peut en explication. C’est du miel Français. Ouf ! C’est bien ce qu’on souhaitait. Maintenant une petite adresse d’exploitation avec un nom d’apiculteur et cela ne sera pas si mal. Mais comme pour le miel « origine France » il peut aussi s’agir de mélange.

Mélange de miels originaires de la CE

Avec ce type d’appellation vous n’en saurez pas plus sur la provenance du miel, hormis qu’il vient d’Europe. Principalement d’Espagne ou d’Allemagne en générale, mais cela dépend surtout des prix d’achats. Plus un pays vends son miel à bas prix, plus vous en retrouverez dans ce type de miels. Ces mélanges de miels souffrent également du traitement thermique qu’ils subissent pour être mélangés. De consistance différentes ils sont chauffés en industrie pour être transformés en une pâte homogène.

Mélange de miels non originaires de la CE

Tout est dit et les polémiques peuvent commencées avec ce « non originaires ». Effectivement des scandales éclates chaque années autour de ce type de miel. Des industriels peu scrupuleux profitent de la difficultés à mettre en place un contrôle systématique pour abuser de la confiance des consommateurs. Certains miels contrôlés peuvent parfois contenir de l’amidon, ou trop d’eau ou encore un excédent de saccharose. La confiance à apportée à ces miels est donc fortement remise en cause.

Mélange de miels originaire et non originaires de CE

Là encore, mieux vaut faire preuve de prudence et s’en remettre à l’expertise des entreprises français disposant de leurs propres structures de contrôles.

Le meilleur miel est celui que vous aimez !

Préférez donc acheter du miel ou figure des indications telles que :

  • Miel récolté en France et mis en pots par l’Apiculteur.
  • Une adresse d’exploitation et un numéro de téléphone.

Rapprochez vous des apiculteur locaux, pour ceux d’entre vous qui vivez en campagne. Dans les marchés, en ville, ils sauront vous renseigner et vous conseiller sur la qualité de leurs produits.

Pour les amoureux du terroir sachez qu’il n’existe pour le moment que deux AOC dans la filière miel :

AOC, AOP et IGP c’est quoi?

L’AOC ou Appellation d’Origine Contrôlée, sert à désigner un produit dont la fabrication à suivit une méthode reconnue dans une certaine zone géographique, cette méthode conférant au produit des caractéristique bien définies.

L’AOP désigne la même chose mais au niveau Européen, cette norme permet de protéger le nom des produit dans l’Union Européenne.

L’IGP, Indication Géographique Protégée est une norme de qualité qui permet de tracer les origines d’un produit et ainsi d’en préserver les dénominations géographiques .

AOC et AOP Pour plus d’infos.

Production mondiale

Quelques chiffres des années passées

Plus de 28.000 tonnes ont été importé d’Asie vers la France en 2013. 1.6 millions de tonnes c’est la production mondiale en 2011 (elle dépasse de 5% celle de 2010). Cette annonce a été faite par un groupe de consultants en apiculture à l’Union Européenne le 26 février 2013.

En 2011 les exportations mondiale les plus importantes proviennent d’Asie (32%) et d’Amérique du Sud (30%). Le premier producteur mondiale est la Chine (446.000t) devant la Turquie (94.000t), l’Ukraine (70.000t), les États-Unis(67.000t).
Les pays membres de l’Union Européenne ont produit 217.000t. Principalement l’Espagne (34.000t) et L’Allemagne (26.000t), la Roumanie(24.000t), la Hongrie(20.000t) et la France(16.000t).

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>